"Chroniques des Au-delàs" (6)

Publié le par Nonène

Version complète dans "Chroniques des Au-delàs"

"Il était une fois, du temps du grand père du grand père de mon père, un héros qui se nommait Falkis. Chef de clan, il coulait des jours heureux au milieu des siens et tout particulièrement au côté de sa douce femme, Anamia. Elle était à ce que l’on dit la plus belle femme du pays et d’un dévouement total à son époux.


Depuis que les terribles envahisseurs venus du levant avaient été chassés de nos contrées marécageuses par les fléaux de Laïna et par nos courageux aïeuls inspirés par Pehrkön, notre peuple vivait dans la paix sous la protection magnanime de nos dieux ancestraux. Cette période était douce et féconde. Rien ne pouvait donc inquiéter notre héros Falkis et sa tendre Anamia.


C’était sans compter sur la malveillance de celui qui demeurer dans l’Au-deçà, celui qui réprouve les dieux et les mürts qui vivent dans les Au-delàs, celui qui convoite pour lui seul les âmes de tous les Hommes. Jaloux de l’amour que notre peuple voue à ses dieux ancestraux, il envoya ses fidèles semer le désordre sur nos terres. Sur une frêle embarcation, ils vinrent d’au-delà de la mer, frontière de nos terres, de notre pays et de notre univers. Une dizaine d’étrangers débarquèrent sur nos côtes, des hommes uniquement. Leur chef était un puissant sorcier du nom de Findrich. Il prétendait venir en paix et nos naïfs ancêtres le crurent.


Les étrangers s’installèrent à l’endroit même où ils avaient débarqué. Ils s’approprièrent un large territoire, l’asséchèrent et le dénaturèrent. Nos ancêtres prirent pour prodige ce qu’ils auraient dû considérer comme sacrilège. Mais la terre ne leur suffire pas car ils étaient venu chercher nos âmes. Findrich se mit à hanter nos routes et malheur à ceux qui le croisaient : à l’aide de ses sortilèges et ses tromperies, il les ensorcelait. Ces pauvres hères devenaient les fidèles esclaves du dieu de l’Au-deçà. C’est ainsi que ce maudit sorcier déposséda nos divinités de leurs terres et de leurs âmes."

 

Commenter cet article

Malka 28/06/2008 12:05

Je pense qu'il y a eu un problème avec le copier coller. Il manque la fin du texte.
Malka

Nonène 01/07/2008 18:42


En fait, il ne manque rien, c'est juste quelques mots qui se sont ajoutés à la fin de mon texte. J'ai corrigé.