"Je suis l'Ultime Perfection" (12)

Publié le par Nonène


Version complète dans "Créations"

Il y avait suffisamment de Flammes pour chaque Homme et je me mis à les semer dans leurs cœurs. Coupés de leur perfide père, les humains changèrent les uns après les autres de camps. Bénéficiant de la puissance créatrice des Muses, les nouveaux porteurs de Flamme gagnèrent de nombreux combats contre les démons et les derniers fidèles du Vagabond qui ne comprit trop tard ce qui arrivait.
 
Le clan des Muses gagna la guerre des Eternels, mais à quel prix…
 
Le juge Janus mit fin aux hostilités et annonça les tributs à payer par les belligérants. Les vaincus payèrent le prix de l’exil : tout comme la perdante de la guerre des Décans, le Masque fut contraint à ruminer sa défaite sur ma petite sœur, l’île de l’Automne, l’Ombre et ses démons retournèrent dans mes Abysses qui devinrent leur prison, les Hommes restés fidèles au Vagabond furent condamnés à errer à ma surface.
 
Je suis le Centresprit et je goûtais avec délectation ma victoire.
 
Les Muses qui n’étaient plus que l’ombre d’elles-mêmes laissèrent leur place aux Inspirés, les porteurs de Flamme, et partirent pour l’île de l’Automne pour goûter au sommeil éternel. Diurne, détruit par le rituel de l’Inspiration et dont les restes avaient été recueillis dans une orbe funéraire, fut caché par Janus qui condamna les fidèles Lueurs à vivre sur ma voûte céleste. Pour terminer, l’Eternel juge sortit du jeu, du drame pour retourner à son rôle d’observateur.
 
Il ne restait plus que moi, mes Inspirés, mes Perfections, mes Merveilles et mes Excellences.
 
La période la plus faste de mon existence commença alors pour moi, mes habitants la nomment Flamboyance mais elle reste pour moi l’ère de l’Ultime Perfection, le temps de mon règne absolu. Les Inspirés fondèrent de merveilleux Empires qui mirent l’art des Muses au centre de leur préoccupation. Héritiers des quatre Mère par leur Flamme et du Dramaturge par leur ascendance, les Hommes épousèrent ma philosophie, ma nature, l’étrange alchimie qui fut créé lors du rituel qui aboutit à ma naissance. Ils me sublimèrent par leurs œuvres.
 
Je suis le Centresprit et je fus l’unique bénéficiaire du dénouement de la guerre des Eternels.

Publié dans Agone

Commenter cet article