Animaland : le bilan

Publié le par Nonène

Voici une semaine que les résultats du concours Démiurge en herbe sont tombés pour moi et mon jeu Animaland. Il est temps pour moi de faire le bilan.

 

Après une légère déception de ne pas avoir réussit mon objectif (c'est-à-dire de passer le premier tour), je n’ai eu aucun problème à m’en remettre. Beaucoup de travail dans mes études, la rédaction d’aides de jeu pour Agone et la rédaction du Souffre-Jour 6 ne me permettent pas le luxe de m’apitoyer sur mon sort et c’est très bien comme ça.

 

De plus, les commentaires des juges du concours sont globalement positifs :

 

- Originalité du jeu : Les juges ont beaucoup apprécié l’idée de faire jouer des enfants et de leur faire porter des masques.

Je crois également que c’est la force de mon jeu. Malheureusement cela n’a pas suffit.

 

- Qualité de la rédaction : Les juges la trouve bonne.

En réalité, cette remarque est importante pour moi car cette qualité est essentielle à mon avis.

 

- Présentation : Ils l’ont trouvé plutôt bonne à l’exception d’un juge qui trouve ma carte moche et inutile.

Premièrement, je suis d’accord avec lui et j’avais d’ailleurs hésité à en mettre une. Deuxièmement, Picasso dessine mieux avec son petit orteil que moi avec mes deux mains (ce n’est pas une raison pour ne pas m’améliorer)

Troisièmement, c’est la première fois que je faisais une mise en page pour jeu de rôle (au Souffre-Jour, c’est chasse gardée au rédacteur en chef). Je suis donc satisfait de la critique.

 

- Clarté de l’ensemble : Les juges la trouvent bonne, malgré quelques remarques concernant la difficulté possible pour un enfant d’appréhender deux mondes parallèles.

Comme pour la qualité de la rédaction, ce point me semble essentiel et je crois avoir atteint mes objectifs (même si je dois encore mieux réfléchir à la structure de mes textes)

 

D’autres critères ont par contre été moins positifs :

 

- Richesse et détails de l’univers de jeu, qualité du scénario : Les juges ont généralement mis en évidence le côté trop sucré de mon univers, un monde de bisounours qui ne plairait pas forcément aux enfants à partir d’un certain âge. Un juge relève le manque d’outil pratique pour la création de scénarios.

Je comprends leurs remarques mais je ne les partage pas toutes. Je crois plutôt que mon erreur a peut-être été de ne pas avoir réussit à transmettre mon idée de liberté et d’adaptabilité de l’Animaland. Le monde est certes influencé par les chers dessins animés de notre enfance mais il peut épouser toutes sortes d’ambiances allant des bisounours aux « animaux du bois de quatre sous » en passant par le Roi-Lion. Les juges ne l’ont pas compris et c’est de ma faute, il s’agit pour moi à présent de mieux exprimer ma vision dans l’avenir.

Concernant l’outil pratique pour la création de scénario, je n’y avais pas du tout pensé (il faut dire que ce n’est pas systématique dans tous les jeux de rôle) et je trouve l’idée intéressante dans mon cas. Je crois qu’il pourrait apporter quelque chose dans l’expression de ma vision de l’Animaland.

 

- Potentiel ludique : C’est là que j’ai perdu !!! Un seul juge sur cinq a été convaincu et m’a nominé. Ils doutent généralement de la jouabilité de mon jeu pour des enfants (deux mondes et le côté trop lisse de l’Animaland). On me reproche aussi un jeu trop compliqué à comprendre pour des jeunes enfants (trop de texte, etc.)

Je ne conteste rien : je n’ai jamais fait jouer des enfants à Animaland et je ne peux pas infirmer leur jugement. Je pourrai en dire plus lorsque j’aurai eu cette occasion. Je comprends la remarque générale sur le côté lisse de l’Animaland (j’en ai déjà parlé au dessus).

Par contre, je m’insurge sur le côté compliqué du jeu. Certes, il y a très peu d’illustrations (à mon grand regret) et je comptais d’ailleurs sur l’aide de ForgeSonges (en cas de victoire) pour m’aider à trouver des symboles simples pour illustrer la feuille de personnage des enfants, de créer des masques faciles pour le MJ et des illustrations d’Animaland. Ensuite, toutes les résolutions sont très simples à appréhender et le côté technique est réservé au maître de jeu qui est un adulte. D’ailleurs, les joueurs n’ont jamais eu besoin de connaître toutes les règles de simulations pour jouer.

 

Je crois avoir fait le tour des critiques…il s’agit à présent de parler un peu d’avenir.

 

L’avenir d’Animaland : Animaland existe et est jouable (je l’ai testé) !!! De plus, il semblerait que la rédaction et la lisibilité de mon texte soient bonnes. J’ai donc décidé que la version rendue n’a pas besoin d’être retravaillée pour être publiée gratuitement sur internet. Elle sera prochainement mise en ligne sous format PDF sur le site de ForgeSonges (je vous tiendrai au courant).

Concernant un développement ultérieur du jeu, ce n’est actuellement pas à l’ordre du jour. J’attends malgré tout des remarques de la part de toutes les personnes ayant essayé mon jeu. Mais, si quelqu’un s’attache à Animaland (on peut toujours rêvé) et qu’il désire le développer, je serais heureux de soutenir son travail, voir collaborer ensemble.

 

Un nouveau jeu de rôle pour enfant : Je dois avouer que je ne l’exclue pas. J’ai eu beaucoup de plaisir de créer Animaland et je dois avouer qu’il y a un petit goût d’inachevé qui me reste dans la bouche. Il faudra malgré tout attendre que les autres projets plus prioritaires aient été réalisé.

Animaland servira bien sûr de base à ma réflexion et je reprendrai de nombreuses idées : masques, liberté dans l’ambiance et développement de l’univers. J’améliorerai aussi certains aspects qui ne me conviennent pas totalement. Je repartirai à zéro dans la rédaction en me laissant une liberté que je n’ai pas eue lors du concours et j’espère également avoir acquis l’expérience suffisante pour identifier tous les problèmes qui n’ont pas encore été soulevés (grâce à des parties d’Animaland et à vos remarques).

 

L’expérience des Démiurges en herbe a été bonne et j’ai l’intention de ne pas en rester là !!! Je suis d’ors et déjà intéressé à participer à la prochaine édition et, cette fois-ci, je leur rendrai un univers sombre et glauque à faire cauchemarder les enfants jusqu’à leur majorité. Ils ne pourront plus alors dire que j’ai été trop bisounours !!! ;-P 

EDIT : Le jeu est à présent en ligne : Animaland en PDF

Publié dans Animaland

Commenter cet article

Malka 11/03/2008 22:08

Eh bien voilà un bilan positif. C'est bien de tirer profit des remarques des juges pour faire avancer ton jeu. C'est la preuve de la maturité de ce projet.
Malka

Nonène 11/03/2008 22:26

Oui je pense aussi qu'il s'agit pour moi de ne pas garder rencoeur. Concernant la "maturité" du projet, je ne pense pas que ce soit approprié étant donné que j'ai dû l'imaginer et l'écrire en 2 petites semaines ;-) Nonène

Frederianne 10/03/2008 23:10

J'ai téléchargé le fichier, tu as eu le jugement des juges, qui est plutôt encourageant, je vais voir ce que ça donne au regard de vrais mômes :-)
Bises

Nonène 11/03/2008 02:13

Tu as l'intention de faire jouer mon jeu à des enfants ? C'est le plus grand plaisir que l'on puisse me faire !!! Donne moi des nouvelles, absolument... A bientôt