Atlas de la République mercenaire de Nonène

Publié le par Nonène

Par manque de temps en raison des examens, il n'y aura pas d'article de "Je suis l'Ultime Perfection" cette semaine. A la place, je publie le post que j'ai écrit sur le forum du Souffre-Jour pour répondre à certaines intérogation concernant mes textes que j'écris pour le Souffre-Jour.

Pour ceux qui ne sont pas sur le forum du Souffre-Jour, il est question ici de l'Atlas de la République mercenaire qui est sorti dernièrement après près de 4 ans d'incertitude concernant sa disponibilité (liée à la chute de Multisim) et mon travail concernant cette contrée. Voici
le résumé de ce qui a été fait et ce qui est en cours de rédaction.

Tout d'abord, il s'agit de différencier ce que j'écris pour le fanzine papier et les AdJ qui seront maquettés sur le site du Souffre-Jour.

Concernant mes articles papier-arbre, je respecte bien entendu la ligne éditoriale et qu'ils respectent l'Atlas sorti dernièrement. MAIS, cela n'était pas aussi évident par le passé :

-Lorsque l'on m'a demandé d'écrire Kofre, je suis parti de rien (ou presque). Il y avait une AdJ sur le site du Centresprit que l'on m'a interdit d'utiliser (l'auteur n'ayant pas répondu à mon e-mail) et Fayn ne m'avait pas informé qu'il avait développé la ville (C'est bien dommage, car je l'ai appris lors de son dernier post). Je ne connaissais rien de ce qui existait dans l'Atlas et j'ai donc créé quelque chose à partir de rien. J'avais déjà développé plusieurs aides de jeu sur la République mercenaire pour mes joueurs et je me suis donc basé sur ce que j'avais.

-Ensuite, lorsque l'on m'a demandé d'écrire sur la Haute Demeure de la République mercenaire, je n'ai obtenu qu'une partie infime de l'Atlas (le chapitre sur le Cryptogramme magicien) par des voies détournées. Impossible donc de correspondre totalement à l'Atlas encore une fois, mais je me suis efforcé d'écrire un article qui collerait au mieux avec ce que j'avais : la gamme, la bribe de l'atlas et tous mes écrits. Je dois avouer être assez fier du résultat...

Vous comprendrez donc qu'après un travail difficile et au fil des textes que j'ai développé ma propre idée de la République mercenaire. L'arrivée de l'Atlas fut un véritable bonheur mais également une certaine déception :
1) Mes textes des Souffre-Jour 4 et 5 n'étaient pas totalement compatible avec ce qui était décrit dans l'Atlas (mais avec du recule, ce n'est pas trop mal non plus)
2) Tout ce que j'avais développé pour donner une cohérence à mes articles était obsolète.
3) La qualité de l'Atlas était parfois décevant et peu clair (ce qui n'était pas le cas de tous, avec d'excellentes Communes princières, Lyphane, Parages et d'autres).

Donc, j'en suis arrivée à une conclusion assez clair. Je vais continuer à développer mon propre Atlas de la République mercenaire en sachant que :
1) J'ai du plaisir à le faire
2) Avoir une version alternative peut être apprécié par des EGs comme moi qui ont été déçues par l'Atlas "officiel"
3) En mettant bout à bout, tout ce que j'ai déjà développé j'arrive à une masse équivalente à l'Atlas (tout n'est pas encore mis en forme car beaucoup est manuscrit et en vrac)
4) Je suis totalement cohérent avec la gamme, les autres Atlas et les Souffre-Jour.
5) Rien ne m'empêche de faire pour que mes AdJ soient compatible pour les deux versions de la République mercenaire (comme je m'efforce de le faire depuis le début).
6) Je peux prendre en compte des contributions d'autres personnes qui comme moi n'avaient pas attendu les Atlas pour développer la République mercenaire. Par exemple, Songe (D'ailleurs, si quelqu'un d'autre a fait quelque chose, je suis intéressé)

Donc, dans le futur, je continue à écrire des AdJ qui étofferont cette version alternative de la République mercenaire. Ces AdJ seront maquetés par le Souffre-Jour et publié sur le site. De cette façon, je peux prendre un peu de liberté avec la ligne éditoriale stricte du fanzine Souffre-Jour.

Je continuerai à écrire des articles sur la République mercenaire pour le fanzine (si le thème, l'envie et l'inspiration le permettent) en respectant strictement la ligne éditoriale (comme auparavant). Ces articles seront donc compatibles dans les deux versions de l'Atlas.

Perfidement vôtre

Nonène

Publié dans Agone

Commenter cet article