"Je suis l'Ultime Perfection" (7)

Publié le par Nonène


Version complète dans "Créations"

L
a douceur érotique du Printemps s’entendit au travers des sensibles poucets, des discrets lutins et des exubérants satyres. Ils sont un hymne à la nature et à son éveil. La violente chaleur de l’Eté s’exprima lors de la naissance des ogres bons vivants, les minotaures incorruptibles et des sages géants. Ils sont une chronique à la guerre et au pa du fort sur le faible.


Les saisonins sont en quelque sorte la sublime caricature du caractère complexe des enfants du Dramaturge.


La mélancolie changeante de l’Automne s’esquissa par les pixies moqueuses, les froides morganes et les drakoniens polymorphes. Ils sont l’image de l’inéluctable déclin. La sagesse éternelle de l’Hiver se matérialisa à l’aide des industrieux nains, des méduses calculatrices et des immortelles fées noires. Ils sont la forme vivante de la connaissance et de son utilisation.


Je suis l’Ultime Perfection qui abrite les plus étonnants habitants.


Ces nouvelles créations firent l’extraordinaire expérience de la vie. A l’aide de leurs Dames, ils apprirent à utiliser et à profiter de leur essence profonde. Ils découvrirent peu à peu tout ce que j’avais à leur offrir de bon et de beau. Pour cela, le Démiurge leur fit connaître à ma grande satisfaction l’esthétisme du Drame. Ils suivirent en cela les traces de leurs aînés humains qui découvrirent les nouveaux venus avec curiosité et respect, mais les saisonins préférèrent rester sagement dans leurs secrets écrins.


Les enfants des saisons sont d’éternels enfants à qui l’on doit tout apprendre.


La douce quiétude qui régissait ma surface fut soudainement rompue par la bouillante Dame de l’Eté qui proposa un surprenant amusement à ses sœurs. Inconscientes de leur décision, les quatre Dames se choisirent chacune un roi qui devait mener leurs enfants à la victoire totale sur les autres saisons. La victorieuse régnerait sans partage à ma surface. C’est dans cette simplicité déconcertante que débuta la première guerre de mon Histoire. Les Hommes restés neutre la nommèrent la Guerre des Décans.


Je suis l’Ultime Perfection qui suivit les événements avec philosophie et patience.

Publié dans Agone

Commenter cet article

Malka 27/01/2008 14:36

C'est toujours un plaisir de te lire. Cette suite reste fidèle à l'esprit des épisodes précédents.
Malka

Nonène 27/01/2008 14:45

La suite arrive prochainement mais j'ai été freiné dans mon élan par une réinstalation complète de mon ordinateur. Merci en tout cas de suivre et commenter mes texte, ça fait très plaisir.