Ice Warium (4)

Publié le par Nonène

Après de sympathiques vacances de noël, voici le grand retour du Maréchal Nonène. Le texte que je vous propose avait été écrit sans autre objectif que le plaisir d’écrire et d’amuser la galerie. Je me souviens m’être beaucoup amusé lors de sa rédaction.

 

Cette description d’un système politique fantaisiste recèle de nombreux clins d’œil aux études d’Histoire que je suivais à l’époque et je me souviens m’être aidé de documentation pour donner un cachet pseudoscientifique à mon texte.

 

Je crois que mon texte avait fait mouche et un autre joueur d’Icewarium avait même prit le temps de répondre à mon texte en démontrant point par point que le Maréchal Nonène n’était qu’un dictateur aussi pathétique qu’un autre. Je vous laisse donc en juger.

 


Analyse politique du régime nonien par un politologue impérial de la Grande Université de Véga

 

 

 

Le pouvoir nonien est composé d’un gouvernement centralisé dans la personne de Nonène. Il ne gère pas seul son pays car trois conseillers l’épaulent dans sa tache, Nonna à l’information, Narguilé à la guerre et Niamniam à l’Economie et aux finances. Ils ne sont pas à proprement parler des dictateurs car la violence de l’Etat n’existe pas dans la fédération des Etats-Systèmes noniens. Le peuple est totalement dévoué à son Chef Spirituel le Maréchal Nonène.

 

 

 

Nous allons étudier de plus prêt ce mécanisme d’adhérence massive du peuple à son gouvernement. Tout d’abord, le nationalisme est l’élément le plus important de cette systématique. Celui-ci a été créé presque de tout pièce par Nonène qui à l’aide d’une religion locale de ces différents systèmes a lancé une campagne militaire de réunification à la manière de Bismarck (Homme politique allemand qui fit la réunification de son pays). Il a bénéficié à l’époque d’une mauvaise conjoncture économique dans les différents systèmes noniens qui, dirigés par des roitelets sans grandes intelligences, voyaient dans le charisme et la réussite militaire de Nonène un gage de prospérité. Par la suite, Nonène devint le modèle de chaque citoyen nonien qui voyait en lui le symbole d’un renouveau national. Les différents succès au niveau diplomatique, comme la création et la réussite des non-alignés et sa fusion entre l’Arche Céleste pour devenir l’Arche Non-Alignée, et des réussites commerciales et industrielles ne déçurent pas les attentes des Noniens, qui se virent propulsé sur le devant de la scène. A présent le Maréchal Nonène aligne les coups d’éclat afin de conserver l’esprit nationaliste nécessaire à son pouvoir.

 

 

 

Mais le contrôle du peuple nonien n’est pas aussi simple que le petit résumé précédent, il faut analyser plus profondément la société nonienne pour comprendre le fonctionnement de ce contrôle de l’esprit à un niveau national.

 

 

 

La société est du type eurasiatique, c'est-à-dire organisé sur un système tripartite, la masse dirigeante, les structures religieuses et la masse populaire laborieuse si j’ose dire. De tels systèmes ont montrés leurs limites sur terre par le passé. Le meilleur exemple est la royauté française qui fut balayé par la fameuse Révolution. Mais le système nonien est semble t’il sans failles car les différentes raisons des échecs des sociétés eurasiatiques ont été court-circuités par le système mis en place par Nonène.

 

 

 

Tout d’abord le progrès social, qui manquait dans les sociétés de caste comme l’Inde ou la société d’ordres dans le royaume de France, est facile car le statut est déterminé dans les systèmes noniens selon le mérite et non la naissance. De plus les différences entre les trois ordres noniens sont plus floues que dans les systèmes précités.

 

 

 

Ensuite tout questionnement de la part de l’élite cultivé est impossible car la Raison, qui a secoué le joug monarchique en France terrienne, s’est fait d’Etat dans la fédération nonienne. La Raison d’Etat est la seule religion tolérée dans le pays. Il me semble qu’il est utile d’expliquer quelque peu le fonctionnement de cette religion qui est unique dans son genre. Elle fonctionne selon un système athée dans le sens qu’aucune personne divine n’est invoquée dans les prières. Les prières sont malgré tout importante dans cette religion qui ont pour but de créer un esprit national commun qui servira le concept communément appelé la Raison, mais techniquement Raison d’Etat. Ces prières sont faites à plusieurs occasions. Tout d’abord au couché et au levé du soleil dans le Temple de la Raison sur Ohmm, ainsi les noniens tout systèmes compris sont réglés selon la durée du jour sur Ohmm et sur l’heure du Grand Temple de la Raison. Ensuite chaque Nonien doit faire un voyage rituel tous les dix ans au Grand Temple de la Raison où il doit prier trois jours sans manger et en buvant pas plus d’un litre de Bhiaire. La dernière occasion officielle de prier est lorsque Nonène demande au peuple de prier afin que la Raison d’Etat exécute des sorts. La religion de la Raison est dirigé par les Prêtres de la Raison qui ont une énorme influence sur le peuple, le chef de l’Eglise est Nonène en personne qui s’assure ainsi le soutient du clergé à sa cause.

 

 

 

Le système économique est quant à lui planifié. Contrairement aux systèmes communistes de type marxiste qui ont prouvé par le passé leurs limites, le système planifié nonien est basé sur une religion et une identité nationale forte, qui était à la grande époque communiste terrienne des concepts interdits. La production est ainsi intense car motivé par une doctrine partagée par le peuple. Toute la production sert à l’Etat qui s’efforce de faire rayonner la Raison d’Etat que la religion fait passer pour unique but individuel et collectif. L’individualité est bannie de la société nonienne car contre productive. Par contre la récompense est omniprésente car le confort personnel et la progression sociale est importante encore maintenant pour assouvir l’égoïsme de l’Humanoïde. Mais pour décourager toute corruption les récompenses sont distribuées d’une manière collective. Par exemple si une usine nonienne ou un système entier augmente sa production, le gouvernement les récompenses par la production de convecteurs afin que leur environnement s’améliore ou part une augmentation des rations de Bhiaire. Ainsi une motivation collective est créée, empêchant par la même occasion l’individualisme. Dans les sociétés militaires du type Vinks, on appelle ça la camaraderie.

 

 

 

Nonène dictateur ? Oui et non, ça dépend avec quel regard on regarde le système politique nonien.

 

 

 

Non pour plusieurs raisons, tout d’abord j’aimerais rappeler que la violence d’Etat est inexistante dans la Fédération nonienne et que la police étatique l’est également. Cela vient du fait que tout Nonien n’a pas le choix, il s’adapte au système politique ou doit vivre dans la solitude, car toute personne refusant la Raison ou le travail (récompensé collectivement, je le rappelle) risque de pénaliser son voisin qui ne se laissera pas sanctionner, ce n’est donc pas l’Etat mais le peuple qui assure la pérennité du système. De plus la religion nonienne a développé le sort communément appelé Paix afin de ne pas recourir à la violence pour mâter l’opposition. La différence religieuse ou politique, bien qu’elle soit inutile car contreproductive donc refusé par le peuple nonien, est possible sur les systèmes noniens et n’est pas combattu par l’Etat. De plus, Nonène ne dirige pas son Etat pour son profit personnel. D’après une analyse psychologique du professeur chargé de chair de l’université, Nonène s’identifie à son peuple et partage ses idées, ses espoirs et ses envies. Nonène est un nonien avant tout malgré sa position privilégiée au sein de l’Etat et est certainement le plus convaincu de tous les nationalistes noniens. Il est ainsi le mieux placé pour parler au nom de son peuple qui pour cette raison le suit car il exprime le désire de la nation. Le dernier exemple en date est l’indépendance nonienne à l’égard de la Confédération qui n’est pas uniquement l’avis d’un chef d’Etats mais aussi un désir national partagé de tous. De telles prises de positions ont également l’avantage de renforcer le sentiment national nécessaire au système.

 

 

 

Oui pour d’autres raisons, Nonène a le pouvoir absolu sur son Etat et n’a en théorie pas de compte à rendre. De plus, il n’existe aucun moyen légal pour le destituer. Mais Nonène semble être un idéaliste. Nous pourrions donc considérer le régime politique comme une dictature éclairée démocratique car elle est acceptée par le peuple en son entier.

 

 

 

Ce nouveau régime politique n’est compris pour l’instant que dans ses grandes lignes, des études plus approfondies seront nécessaire pour comprendre tous les rouages d’un système qui de l’extérieur semble parfait. Un groupe de travail s’est formé dans la Grande Université de Véga dans ce but. Nous vous tiendrons informé de l’état de nos recherches.

 

Professeur Iamakel, Détenteur de la Chair de Politologie de la Grande Université de Véga

Publié dans Ice Warium

Commenter cet article